Présentation de l’art-thérapie moderne

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Présentation de l’art-thérapie moderne

Par Richard FORESTIER, responsable du Centre d’Etudes Supérieures en Art et Médecine
(CESAM – Afratapem) et directeur de recherche émérite (Ecole d’art-thérapie de Tours - Afratapem , directeur scientifique des Diplômes Universitaires d’art-thérapie de Tours et Lille-ICL,
Pr d’épistémologie artistique (Belgique), concertiste.

L’art-thérapie est encore sous le reliquat de l’association Art et Folie. Que ce soient les psychothérapies médiatisées ou leurs dérivés comme les accompagnements thérapeutiques, elles adoptent les grilles de décryptage sur fond de psychologie ou de phénoménologie. Issue de la grande tradition des XIXème et XXème siècles, cette pratique de l’art-thérapie est aujourd’hui dénommée art-thérapie traditionnelle.
Initiée en Touraine dès les années 70, un regard original d’abord, une pratique nouvelle ensuite, ont été instaurés par l’Afratapem puis par la faculté de médecine de Tours, avant de faire école auprès de différentes universités françaises (Facultés de médecine de Grenoble, Lille) et étrangères (Corée, Roumanie). Cette orientation est dénommée art-thérapie moderne.
C’est l’état des travaux réalisés au sein du CESAM (Centre d’Etudes Supérieures en Art et Médecine) qui va être présenté aujourd’hui.

Force est de constater que le lien qui associe art et thérapeutique implique de fait des constats initiaux comme l’implication physique, les dangers ou le hors verbal relatifs à l’Art. De même, la détermination de la spécificité du professionnel est encore très ambiguë : est-ce de l’animation, de l’éducation spécialisée, de l’accompagnement, de la psychothérapie ?
En considérant le libellé fondateur « art-thérapie », c’est bien le mot Art qui va donner l’originalité à cette discipline. Or si tout art est expression, toute expression n’est pas art. Il s’agit d’explorer les fondements humains de nature à orienter les activités vers l’Art et surtout mettre en évidence leur intérêt en matière sanitaire.
La conscience ne peut exclure la connature. C’est de leur rapport que l’effort esthétique peut devenir opérant. La clinique impose une activité et un cadre thérapeutique que le professionnel doit respecter. L’art-thérapie moderne propose un ensemble de repères théoriques, pratiques et méthodologiques originaux dans cette discipline.
La réflexion et la spéculation intellectuelle ne sont pas suffisantes. Le professionnel doit être capable de s’impliquer dans la conduite sanitaire tout en respectant la personnalité du patient.

L’esprit qui anime ce travail est sous l’égide du lien d’intimité qui existe entre le bien-être et la bonne santé telle que cette dernière est définie par l’OMS.

Alors qu’en art-thérapie traditionnelle, l’œuvre vous « parle », en art-thérapie moderne l’œuvre vous « touche ».
L’art-thérapie n’a rien guéri, elle donne l’envie de la bonne santé. Elle trouve dès lors sa place dans l’équipe de soins toutes pathologies confondues et répond à des indications thérapeutiques.

Publications principales de l’auteur
- « Tout savoir sur l’art-thérapie » – ed Favre – 7e édition
- « Tout savoir sur la musicothérapie » – ed Favre

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »